• Se faire du bien, penser à soi, se l'autoriser, se ré-appropier son corps, se laisser des espaces à soi: qu'il est difficile de prendre du temps pour soi quand on devient maman, un job 24 sur 24, qui peut prendre tout l'espace à la maison mais aussi à l'intérieur, dans nos pensées: j'arrive au taf, je pense à eux, je récapitule: inscription cantine ok, bonnet ok, mince j'ai pas coincé la polaire dans la veste, faudrait pas qu'il fasse le trajet cantine en ayant froid; à midi: un coup de tel à la crèche: est ce qu'elle va bien parce qu'elle a mal dormi....le soir: une fois les bains, le repas, l'histoire, les tracas , quand il n'y a pas de vilains microbes qui se sont invités à la maison: il est 22h30 au moins quand je pourrai avoir du temps pour moi!!!!! et j'ai sommeil, alors je n'ouvre pas de bouquin, je n'appelle pas mes amies, je reporte mon épilation, mon brushing, je ne prépare pas mes saps pour demain!!!!

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Parce qu'aujourd'hui, je peux en parler, oser en parler: bien sur je suis tiraillée encore par la culpabilité: pourquoi moi, pourquoi lui... mais oufffffffffffff je souffle, je me pardonne enfin un peu...

    Mon loulou a trois ans: il est beau, lui ses grands yeux noisettes, son sourire malicieux et charmeur, mon petit 'évan mac grégor' à moi: aujourd'hui partage de grands moments de complicité, de tendresse. On a nos petits rituels: par exemple celui du mardi après-midi: sa petite soeur à la crèche, ma grande à l'école: on reste tous les deux : jeux, ballade, sieste....un petit moment rien qu'à nous, 'notre petite bulle de savon', de bonheur...

    Mon loulou est donc né il a trois ans: une grossesse fatiguante, des douleurs ligamentaires, un bébé bas et du repos imposé des le sixième mois: il parait d'après notamment mon homme, que j'ai été pénible , raleuse, impatiente.. je me rappelle pas.

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires