• Humeur du jour...Sur le chemin du changement...

    Humeur du jour...Sur le chemin du changement...

    Aujourd'hui, en mode gamberge... les résistances au changement... cette sensation, ce moment ou tu sens arriver cette bonne vieille résistance, ce blocage, cette peur du retour en arrière... tu l'attendais.. parce qu'à chaque fois que tu as entrepris un changement : le même "topo"... il y a cette journée où ta belle énergie, ta motivation, tes rêves, ta projection... ben se sont 'barrées'.. là.. comme ça.. pas moyen... et ça te poursuit.. ça t'énerve, tu es en colère, ou triste, ou déçue contre toi même...la barre était elle trop haute.. le chemin pas assez balisé... la base trop fragile... en général, c'est là, à cette journée que moi, je flanche.. trop facile, hein?!!! oui je sais...

    -un passage au bureau du tabac, oui toutes les raisons sont bonnes: le stress au boulot, les enfants polissons, un bobo, un coup de flippe...(oui j'ai arrêté de fumer depuis 1 mois... et non je ne craquerai pas...)

    - un petit "encas" le soir ( en fait une orgie de sucre à une heure de mat!!!) : et là aussi, tout plein de bonnes raisons, pas de notre faute en général...

    - finie la zen attitude, la crise parce que c'est le boxon à la maison, fini le lâcher prise, tu te sens débordée, plein de trucs à faire et le lâcher prise et ben tu gères plus

    En général, à ce moment là, mélange de colère contre toi même, de culpabilité de te sentir si fragile, de stress dans ta zone de "non confort": tu paniques et tu perds confiance... et tu lâches, tu abandonnes..fatiguée, en perte de tout..

    Et pourtant, moi qui accompagne depuis 15 ans des personnes dans leurs projets, dans le changement, je le sais trop bien: cette phase là, douloureuse.. ben c'est un peu normal

    -parce que oui "faut pas mettre la barre trop haute",un objectif inatteignable... c'est un peu la chute ou la blessure assurée 

    -oui, un changement balisé, avec des étapes définies, c'est plus rassurant, 

    -oui, forcément, sortir de sa zone de confort, c'est flippant , ça perturbe, soi, les autres, ceux qu'on aime et qui nous aime: il faut se rassurer, les rassurer et faire des pauses, le vivre sereinement ce changement " Rome ne s'est pas fait en un jour"

    -oui, un craquage, c'est normal!!!la culpabilité, ce vilain sentiment qui ne sert pas à grand chose, d'oser craquer, il faut apprendre à s'en débarrasser, lui fermer la porte au nez, ne plus l'inviter à rentrer...

    Le changement,je l'apprends au fil de ma pratique, de mes lectures, de mes formations, se vit de l'intérieur, c'est avant tout le regard que nous portons sur les événements, les éléments extérieurs, les autres. Apprendre à changer son propre système de croyances sur nous même, limitant , réducteur, se connaître et se laisser du temps...

    Garder en tête que le chemin est long mais que  cette route:c'est notre vie, que chaque moment sera le seul, et que c'est une expérience qui se vit au fil, aussi.

    J'ai appris que cette sensation d’être submergée, dépassée, pas à la hauteur... est une étape...regardes derrière toi et listes les choses que tu as eu l'audace d'entreprendre, le bien que tu as ressenti en osant rêver, te projeter et les bulles de bonheur que tu as su fabriquer toi même...

    Humeur du jour...Sur le chemin du changement...  Et puis un dessin de grand'nana, et ça repart....

     

     

     

    « Au fil....de la vie, de mes gamberges, de mes rencontres...Je me présente.... »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Ghislaine
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 12:50
    Permets toi de craquer de temps en temps. C'est normal et logique.
    Pour gravir une montagne , on avance pas à pas et parfois ...Et bien , on chute. Que fait on a ce moment ? On pleure , on est en colère car on pense que cette chute n'aurait pas eu lieu si on avait pris notre temps.Mais voilà, on se relève et on repart.
    C'est le chemin de la vie , on l'arpente tous les jours.Je dis souvent qu'il faut laisser le temps au temps et lorsque la réussite est là. On est fier , fier de nos chutes car grâce à elles on a appris la persévérance et on devient plus fort.Grace à ces chutes , on appréhende la vie autrement et on s'en sort.
    Comme tu es une femme forte , tu y arriveras.Gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :