• J'suis morose...

    J'sui morose...

     

    De ces jours, comme ça, où je n'y arrive décidément pas....

    Dès le matin, je le sens, dès le café, dès la douche...ça le fait pas... le temps d'une nuit, tout a basculé, disparu. Mon entrain, mon énergie, mes projets me semblent insurmontables, la barre trop haute...

    Je m'éparpille, mes pensées s'embrouillent, je suis à coté de mes pompes , en dehors de moi.. et j'aime pas ça

    j'ai encore pas réussi à le choper... et ça m'énerve

    oui ce truc là: mes envies, mes rêves, le  parfum du café du matin que j'adore, la chaleur du rayon de soleil, la ville qui se réveille, plus rien ne m'émeut, je m'agace

    en générale, de ces matins là, je me sens habillée comme un sac, d'ailleurs j'ai plus rien à me mettre, je me trouve pas belle, je vois et je ne vois que ça: mes racines  blanches, un bouton vraiment pas beau, un ti bidou disgracieux, des jeans que j'aime plus, des hauts mal assortis, mes premières rides..

    De ces matins là... je ne trouve rien, je me sens débordée: mes papiers, mes comptes, ma maison en bordel, la déco que j'aime plus

    De ces matins là, où tout m'échappe, impossible de rester concentrer, je sors, je trace, toujours à coté de mes pompes, en dehors de moi et avec ce sentiment que pourtant hier, je sentais que ça allait si bien, je me sentais un tout, pleine de vie, de projets

    De ces matins là ou je me vois, là, en face de moi, un peu morcelée, angoissée, névrosée, énervée;où je retrouve mes complexes  d'adolescente un peu gauche, pas à sa place.. et j'aime pas ça

    De ces matins là, je me sens ''dégling, pas à ma place, trop loin de moi et donc d'autrui

    De ces matins là, ou je me sens bien trop  fragile, bien trop morose...

    comme sur un fil, une funambule, la peur du vide, la peur au ventre ,

    De ces matins là, ou je cherche en moi, dans quel tiroir j'ai mis cette P.. de clé, celle du bonheur, celle du bien être, celle de la sérénité

    Ces matins là, ces petits nuages, ou ces gros orages, peut être nécessaire pour mieux entrevoir, profiter de l'accalmie,

    de ces matins là, un peu destructeurs , un peu flippant, parfois épuisant

    pour mieux rebondir, sans lâcher et savoir avancer,

    ces matins qui me disent aussi que j'ai encore du chemin, qu'il m'arrive beaucoup plus souvent de me sentir un tout,

    qu'il m'arrive beaucoup plus souvent de trouver la bonne clé et surtout qu'il ne faut jamais lâcher.

     

     

     

    J'sui morose...

     

    « L'école est finie...humeur en vrac..Activités "maison"...Nos arbres du respect.... »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :