• ...Mettre des mots sur le haut potentiel....de notre expérience..#1

                                

    ...Mettre des mots sur le haut potentiel....de notre expérience..

    dessin fait par nana, elle avait trois ans et demi,

    Il y a quelques soirs de cela, j'ai eu une conversation improvisée avec notre Nana ( notre petite zébrette , aînée d'une tribu de trois loulous): un de ces soirs, de ces moments qui fait du bien avec lolotte de 8 ans en décembre....

    Nana grandit , très vite en ce moment,s'interroge , nous interroge... sur un tas de sujet... toujours très émotive, ultra sensible, de moins en moins en colère.. mais souvent le regard loin... nous avons traversé des périodes vraiment difficiles, notamment à son entrée à l'école... entre crises, fulgurances, maux de ventre... il nous fallu beaucoup de dialogue, rencontrés les bonnes personnes puis les bons spécialistes.. être là, avec elle pour " qu'elle trouve ses propres clés" comme elle le dit aujourd'hui... il nous a fallu nous mobiliser, rester cohérent et partir à la découverte de tout un "monde inconnu", une aventure de vie, de leur extra dans notre ordinaire...je dit leur parce que notre tribu et voilà ti lou 6 ans , diagnostiqué cet été..son anxiété, son gout pour la nature, la peinture et son énergie inépuisable à  la construction de tout un tas de choses...normal, lui il le sait il sera inventeur..

    ce soir là, on a papoté parce qu'elle a écrit un joli texte sur son "bullet-journal.".....Mettre des mots sur le haut potentiel....de notre expérience..

    un texte dans lequel elle parle d'elle et du fait qu'elle voudrait se sentir comme les autres: rire, jouer... et la voilà qui m'explique que dans son cerveau"il y a un TGV, elle le sait, depuis longtemps mais elle préfère le bus pour prendre le temps avec les autres et même en ce moment je suis piéton" me dit elle, "je sais que parfois je devrais prendre le TGV, genre pour mes apprentissages mais le bus maman c'est bien, tu comprends...?!!! " oui, ma puce, je comprends... et je t'aime fort fort et tu sais, tu a un vrai trésor en toi, prends soin de tes rêves.... pour ce moment là, je suis prête à affronter tout le reste, 

     

                                                                                                                                            Son bullet journal... une                                                                                                                                                   idée qui a fait "mouche"

    Tout le reste, le pakage, la box...

    Depuis, je cogite, comme souvent: qu'il est complexe de trouver cet équilibre, oui ce juste équilibre.. pour accompagner nos enfants.. avec " bienveillance mais fermeté"

    Je cogite sur le chemin parcouru.. trois loulous dont deux diagnostiqués...sur ce chemin sur lequel nous sommes.. souvent,je me suis sentie démunie, fatiguée, incapable, face à l'incompréhension.. les crises de notre grande, les angoisses de notre loulou..et la place à préserver de notre dernière: leur singularité..ne rien dire... en parler... se justifier.. je m'entends encore dire " non, ce n'est pas un caprice... il y a autre chose.." , 

    La première "rencontre" avec l'école.. idéalisée, désirée.. et.. brutale! une première expérience qui laisse des marques, vous déroute, fragilise d'abord votre aînée.. elle s'en souvient encore..vous ne savez pas encore, vous allez découvrir.. dans la joie parfois et avec son lots de désillusions..vous comprenez qu'il va vous falloir une bonne dose d'énergie, à renouveler chaque matin, avec conviction, détermination et une sacré dose d'amour.. heureusement, de ce coté là, vos ti lous sont les champions.. avec juste un regard, un pourquoi, une phrase pleine de bon sens au bon moment, ils vous reboustent, magiciens des émotions, du langage et enclin à tous les défis..

    Alors, ben vous décidez de vous armer, à coup de lectures, blogs-je tiens au passage à faire une énorme révérence à l'auteure du site les tribulations d'un petit zebre: blog qui a été mon premier pas vers la découverte du Haut potentiel, comme je l'ai déjà écrit une boussole pour moi, une bouée aussi-, l'AFEP dont voici le le lien, le site éduscol dont voici le lien, les textes de lois, le PPRE Définition et objectifs d'un PPRE...

    Vous y passez de vos soirées et débuts de nuits..sous le le regard confiant, parfois sceptique de Dad's " Mais non, j'en fait pas trop" " oui je suis vannée mais j'ai besoin de comprendre": Dad's à qui vous ne manquez pas faire des synthèses, de la lecture à voix haute.. parce qu'il faut être là à deux, rester cohérent, solides.. même si les nuits sont courtes, les retours d'école compliqués, les devoirs une épreuve...deux , solides face aux autres..et pour eux... trop de bruit, une repas de famille, la chaleur excessive, ,une étiquette, une phrase vécue comme injuste, une promesse non tenue peut.. vous le savez... dégénérer en une crise à la hauteur de tout l'amour qu'ils pourront vous donner, phénoménale... ces moments là: qui vous mettent par fois très mal, rouge de fatigue, de gène... et ou d'autres, comme une louve, vous parvenez à assumer, à dédramatiser... ces scènes là de votre quotidien

    Vouloir les protéger, les préparer, les aider à trouver leurs propres clés...

    Tenter au mieux de répondre à leurs questionnements ( qui commencent de très bonne heure le matin et se termine souvent bien trop tard...), leur expliquer, apprendre avec eux, cultiver leur curiosité, mettre en place, réajuster... en prenant en compte leur propre personnalité

    ...Mettre des mots sur le haut potentiel....de notre expérience..

    Ne pas les enfermer dans cette différence, et les aider à faire éclore ce qu'ils sont eux, au plus profond de leur moi, dans leur globalité, les encourager, dédramatiser mais écouter, mettre des mots sur leurs maux, susciter le dialogue mais poser des limites..

    Oui un équilibre souvent fragile...être présente.. mais ne pas les oppresser.. ce juste milieu..

    Il  y a de ces soirs ou je suis vannée, en mode "demain , ça sera mieux", trop de cris, de négociation, d'insatisfactions,d'incompréhensions..de ces jours, ou j'ai l'impression que tout va trop vite, que je n'aurai jamais assez de temps, de patience...

    les laisser être des enfants mais admettre que parfois ils me semblent tellement matures et que leur décalage, leur hyper sensibilité ne doivent pas rester sans réponses.. alors chercher, trouver...

    Et puis les autres, l'école, le centre, la famille, le regard... et toutes ces phrases " non, mais le HPI on n'en peut plus", " pourquoi tu veux mettre des enfants dans une case" "moi, je n'y crois pas.." ...alors tu te tais, ou parfois en terrain familier tu essaies d'expliquer..

    Tellement d'énergie .. et pour eux surtout... s'adapter, se sous adapter, se cacher: leurs petites pensées incessantes, cette fameuse pensée en arborescence, leur anxiété exacerbée, leur sens de la justice affûtée, la peur d'échouer..

    Depuis le premier diagnostic de notre aînée, j'apprends donc avec eux: pour chacun d'eux, des clés bien différentes,avec cette constance.. l'énergie.. 

    Etre maman est la plus belle chose qui me soit arrivée, mon plus beau rôle, le "job" que je préfère...

    Et il y a aussi de ces jours... de joies intenses, du rire aux larmes, de découvertes...

    Nous avançons, plus ou moins sereinement, avec l'envie , notre moteur, de parvenir à ce que chacun trouve sa place, ose rêver, cultive ses rêves, ai les bonnes limites... se révèle en respectant l'autre et lui même..

    Notre grande commence à chercher ses propres clés, me "convoque" régulièrement dans sa chambre ou me suit pour échanger avec moi... elle a ce pourvoir, ce don de mettre en mots... ce qui l'aide et me rassure, elle partage avec moi... je sais que pour elle "l'école c'est pas le top encore" de ces mots; elle ne parvient pas encore à avoir confiance, se dit nulle, fuit l'effort, papillonne... et se disperse encore très souvent dans mille et une activés.. elle n'a pas encore trouvé la clé du sens de l'effort... elle commence avec le violon.. mais c'est dur..Avec elle, on a pu mettre en place de la différenciation l'année de son CE1 dans le cadre d'un PPRE: un début très timide de l'école mais une instit très ouverte au dialogue, dans l'échange et ça c'était plutôt constructif; cette année, il va falloir recommencer, à priori pas de relais... j'ai voulu attendre de voir ben voilà...Du coup à la maison, à sa demande, on a nos trucs à nous: portfolio de ses travaux ( c'est par là Réflexion autour du portfolio de compétences), peinture, exposés, bullet-journal...tout un  tas d'outils pour l'aider à planifier, organiser, et mettre en valeur ses talents..Elle n'est pas du tout en tête de classe, elle s'en fout d'ailleurs! et elle aime le sport et ça ça aide!

    Pour loulou, un autre profil: rêveur, perfectionniste , jusqu’au boutiste.. il aime expérimenter, les aimants, inventer..il se passionne pour un tas de choses -d'ailleurs on s'est crée un cahier des "pourquoi"?- mais pas à l'école: c'est un enfant lent qui ne supporte pas une rature et n'est pas pressé de lire!!!! il est en CP: je sais qu'il sait déchiffrer depuis longtemps mais énorme blocage!!! Il fait de la musique, cette année, il semble aimer l'école, a des copains, ouffffff! lui aussi a son portfolio, du matériel de peinture, dessin, craies... il fuit les devoirs!!! va falloir que l'on se pose avec lui, la maîtresse..une constante avec sa sœur donc, il n'est pas un très bon élève et ça avec l'école, ça n'aide pas!!!!!!!!!

    Notre petite dernière n'est pas testée...,elle va bien.. elle aime l'école.. je pressens des choses... sa mémoire, ses gamberges, sons odorat, les étiquettes.. on verra.. curieusement, non testée, les instits viennent vers nous, partage!!!! A croire que...les idées reçues sur le HPI sont encore bien encrées et les parents toujours un peu soupçonnés de faire du zèle... 

    Parfois je me dis que j'en fait trop... d'autres pas assez...mais je ne baisserai pas les bras, d'autant plus que nous sommes qu'au début du chemin... 

    Pour finir, un conseil de lecture: deux ouvrages : un à destination des familles, de l’entourage et un deuxième qui s'adresse à l'enfant lui-même: j'aime beaucoup les deux: pour le premier:les informations sont clairs, guidantes,   synthétiques.. j'ai lu le deuxième avec grand'nana, cet ouvrage nous a fait du bien, il a suscité un réel échange et m'a facilité la tache pour aborder le sujet avec elle.. elle l'a gardé avec elle.

    ...Mettre des mots sur le haut potentiel....de notre expérience..

     Oup's, je rajoute le lien 

     "FEUILLE DE ROUTE POUR ENFANTS HPI"

     "Claudia Jankech, spécialiste des enfants à haut potentiel intellectuel, a fourni ici un remarquable travail superbement illustrée par Pecub avec 14 dessins inédits hauts en couleurs et en idées, « Feuille de route pour enfants HPI » a été éditée par l’ASEP (l'Association Suisse pour les Enfants Précoces) 

     au sommaire :

    1. Pourquoi cette brochure ?

    2. Qu'est-ce que cela signifie d'être HPI ?

    2.1 Qu'est-ce qui caractérise les enfants HPI ?

    2.2 Tu peux avoir des difficultés scolaires, même en tant que HPI

    2.3 Dépasser l'échec, un défi qui te fera grandir !

    3. Que faire ?

    3.1 A l'école

    3.2 Hors de l'école

    3.3 Et avec ta sensibilité ?

    4. Ton intelligence, ta sensibilité & ta place parmi les autres

    5. Que faire avec tout ce que tu as lu ?"

    http://asehp.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=14&catid=9&Itemid=241

    http://www.creaxion.info/48-feuille-de-route-pour-enfants-hpi.html

    et la page facebook: https://www.facebook.com/feuillederouteHPI/?fref=ts

     

     

    « Billet d'humeur....#5.....Merci!En novembre , je prends le temps »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Ghislaine
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 21:00
    Continue de prendre soin de tes enfants .Tu sais les accompagner et c'est bien.Perso je n'ai pas su.Dépistage tardif.Prends soin d'eux et de toi.Bises
    2
    Ptitemam
    Vendredi 20 Janvier à 05:44
    C est exavtement ça....angoisses; bonheur;hupersensibilite; enrichissement;questionnements; soif de connaissances; epanouissement; doutes...un flux de sentiments qu il faut leur apprendre à gérer...fatigant et epanouissant a la fois!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :