• Mettre des mots sur le Haut Potentiel.... de notre expérience..#2

    Résultat de recherche d'images pour "phrase ils ne savaient pas que c'était impossible..."

    Mettre des mots sur le Haut Potentiel.... de notre expérience..#2

    Ce soir, mercredi... je suis vannée... en gamberge... un de ces soirs... de ceux où l'on se dit: "demain, ce sera mieux": envie de remettre les compteurs à zéro, contente d'avoir opté pour une activité sophrologie!

     

     

    Mettre des mots sur le Haut Potentiel.... de notre expérience..#2

    Avec un peu de recul, je le sais, souvent après des périodes d'apaisement, de sentiment d'harmonie, d'équilibre...pointe une nouvelle crise, de nouvelles oppositions, de nouveaux conflits... avec leurs lots de petits et vilains maux: maux de ventre, maux de tête, eczéma...

    Voilà, Vlan! un des ces jours...un ouragan qui a mis ma maison sans dessus -dessous, comme ça, j'ai rien vu venir! un de ces jours..qui fragilise... me fragilise particulièrement ce soir... impression de ne pas voir su... être à l'écoute, organiser, répondre, être plus patiente...leur énergie: débordante...épuisante ( d’ailleurs , il est 21h30 et tite lolotte papote encore dans son lit: le mariage, son anniversaire... elle raconte... d'un sujet à l'autre... et ce soir je ne trouve pas les mots pour l'apaiser... )

    Un de ces soirs de grande culpabilité...Septembre 2016 .... voilà la reprise...

    je suis leur maman...alors si moi je craque!!! je suis soutenue, aidée... mais je le sais, je le vis... cette singularité n'est pas simple non plus pour les autres et avec les autres... dans le vivre ensemble... en famille, à l'école, chez nos amis...

    Ce soir, j'observe notre appart... impression de chaos...des boites de tout un tas de choses de partout, des dessins, des histoires commencées, un exposé en cours, une activité construction d'un dinosaure, des empruntes de dinosaure à la pâte à plume, un livre sur Monet....impossible de les canaliser...et impossible de leur donner le temps à tous les trois...trop de cris, de tapages de pied, d'oppositions.. successives...incessantes..aujourd'hui, je n'ai pas su...mais pas du tout..

    Ce soir, je me regarde: je suis vannée, pas coiffée, je ne me suis pas posée une minute et j'ai ce vilain sentiment de n'avoir rien fait, avec eux, ni pour la maison, ni pour moi...

                                             Septembre 2016 .... voilà la reprise...

     

    Ma tribu... mon essentiel...Nana va de nouveau mal: de nouveau.... l'école, les devoirs... elle se dit nulle, me décrit des journées compliquées... ne cesse de me dire qu'elle n'y arrive pas...pas de nouvelles de l'instit suite à mon mot, il y a une semaine, pas de retour sur le PPRE.... et je me sens perdue... elle s'ennuie... mais elle est se sent en difficultés, en solfège, en calcul.... quoi faire...dans le juste équilibre, à donner pour chacun, sans aller en contre sens de l'école... reprendre les enrichissements à la maison... je l'ai fait deux ans durant... ils sont trois, son petit frère entre dans la lecture.. le temps devient difficile à trouver... mes pauses déjeuner, le soir... une autre école...me battre pour un PPRE...faire la part des choses entre son ressenti et les faits... tenter de lui montrer quel plaisir à accomplir... pourquoi renonce t elle... à chaque fois qu'elle se découvre un  talent en sport, musique, art... mais pourquoi renonce t elle....

    Aujourd'hui, elle a craqué, pleuré... elle aussi lasse, débordée... aujourd’hui, elle a lâché... ce trop plein...cette sensibilité à fleur de peau... avec laquelle elle doit apprendre à vivre.. ma grignette..je sens sa souffrance, alors... moi... je ne dois pas craquer!!!!ce sentiment d'impuissance que je ressens parfois me rend terriblement mal: la redondance de ces périodes de crises l"épuise et nous épuise.

    Aujourd'hui, Ti lou, son ti frère de 6 ans a tapé des pieds pour sa lecture... il n'aime pas ça... encore moins la méthode globale et me raconte n'importe quoi... mon ti lou... en CP.... qui ne se lasse pas d'ouvrir mes livres de peinture, fasciné par Van Gogh...son regard perçant.... de plus en plus loin...là quelque part... qui me ramène de sciences et junior...qui me sème des milliers de dessins de partout, tout le temps... sur des feuilles , du carton...qui ne s’arrête jamais de construire, expérimenter... pas de pause mais vraiment jamais!!!!!...un cahier des pourquoi, un cahier des robots, un cahier de ses monstres... et maintenant un petit laboratoire sur ma table basse: microscope, cahier de croquis, et découpage de tout ce qu'il trouve...

    Du coup, ti lolotte, ti dernière a grandi , elle n'est pas testée, et j'ai l'impression  que je n'ai rien vu venir!!!!! A t elle eu l'espace, l'écoute?... elle papote beaucoup, beaucoup le soir... et bien oui... évident...quand elle pense maman disponible! 

    Ce soir, il faut que je souffle, que le lâche un peu.. cette pression... pour garder l'énergie et faire la part des choses... je ne pensais pas...je ne savais pas...je découvre, avec eux, je grandis...Mes doutes, nos doutes, nos désaccord aussi, "petits zèbres' oui!!! mais des enfants surtout... le cadre, les limites...ai-je trop parlé avec eux, trop négocié.comment ne pas faire autrement... tout va tellement vite...depuis touts petits...de crises en fulgurances... entre orages, tornades et superbes accalmies... j'ai fait de mon mieux...

    Ce soir, j'ai besoin de mettre des mots parce que c'est aussi de notre quotidien,difficile, compliqué, déstabilisant, réel , déroutant, en perpétuel ré équilibrage, parfois fragilisant... besoin, n'en déplaisent aux sceptiques, aux bien pensant, de ceux qui pensent que l'on voit des HP partout... de ces jours où leur regard me blesse, me pèse...

    Un de ces soirs...je suis vannée...en doute...en questionnement...

    comme le dit notre grand'nana," Man, il va falloir chausser les bonnes chaussures, ne rien lâcher..."

                                                                  

    Samedi a lieu la conférence sur Lyon: elle tombe à pic pour moi: besoin de conseils, d'entendre, de partager, le titre m'enchante " jusqu'au bout de leurs rêves": parce que ou, c'est bien ça, leurs rêves: leur force et leur énergie: leur moteur.... Il est essentiel pour moi de continuer à comprendre, à m'informer...et à trouver le juste milieu: prendre en compte leur singularité mais faire également la part des choses... ne pas oublier leur personnalité propre, de leur poser les bonne limites ( équilibre difficile à trouver) et qu'ils aient, qu'ils trouvent leurs clés pour le vivre ensemble.

     

    « En novembre , je prends le temps" Accompagner l'enfant à haut potentiel de la maison à l'école et jusqu'au bout de ses rêves" »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :