• Apprendre autrement....

     

    Apprendre autrement....

    Une année scolaire qui se termine...pour notre grande, le CE1

    Un cE 1 qui a démarré plutôt difficilement : Lolotte est une petite "zébrette" de 7 ans et demi, bilantée deux fois à 4 ans et demi et 6 ans: deux fois parce que l'école maternelle a refusé de prendre en compte le bilan du premier psychologue, en conflit avec l’éducation nationale (nous ne le savions pas).

    Ce début d'année été extrêmement difficile puisque notre lolotte n'avait pas été retenue pour intégrer un programme musical en partenariat avec le conservatoire en fin de CP: très grosse déception pour elle et grande perte de confiance en elle: nous avions alors beaucoup parlé, avons tenté de dédramatiser  et l'avons encouragé à s'inscrire au conservatoire en dehors du temps scolaire: ce qui a été fait, fort heureusement car la musique a été plus que bénéfique pour elle. 

    Difficile car elle a été séparée de ses copines et s'est retrouvé dans une classe double CP, CE1, incompréhensible pour elle qui ne cesse de souhaiter être une grande...Elle a traversé des premières semaines compliquées: pleurs, repli, maux de ventre terribles, absences, rendez-vous chez le doc ++++,

    Il nous a fallu, il lui a fallu beaucoup de forces, de dialogues.. pour parvenir à ce qu'elle investisse son CE1 pleinement et avec plaisir: plaisir d'apprendre, d'aller à l'école, de jouer avec les autres....

     Nous avons demandé un PPRE à l'école (plan pour la réussite éducative) 

    exemple de PPRE: site académie de Poitiers

     Nana n'a pas de difficultés scolaires: elle est irrégulière,très forte dans certaines matières et plus faibles dans d'autres : elle peut être distraite, en "dehors" de la classe par moment ou au contraire très pressante et en demande, peu motivée pour les devoirs traditionnels : ainsi, le PPRE  a permis un dialogue avec l’enseignante et la directrice, de baliser les apprentissages et pour notre fille: de lui transmettre ce message: on est à coté de toi mais tu dois fournir toi aussi des efforts pour trouver du plaisir à apprendre.Je conseille réellement ce dialogue avec l'école.

    Une chance ( comme quoi, les chemins que l'on prend par défaut au départ sont souvent de beau chemin si on accepte de regarder autour de soi) la maîtresse applique une méthode très intéressante (bien qu'un peu déconcertante au départ): inspirée de la méthode "freinet" (  voici une source intéressante)  

    ⇒ la semaine s'organise autour de temps fort d'échanges et de présentations:

    - le "quoi de neuf": chaque début d'après -midi , chaque enfant peut présenter s'il le souhaite un jouet, un livre, un bricolage,une photo....

    - le conseil de classe et le vote des activités: en fin de semaine: un temps d'échange ou les enfants disent ce qu’ils ont aimé cette semaine, ou pas:ils  parlent des conflits,  se félicitent et  votent les activités de la semaine prochaine durant les ateliers: chaque enfant peut ainsi proposer d’expliquer, de partager un dessin, un bricolage qu'il a fait... ceci permet de prendre confiance, de travailler ensemble, de transmettre à l'autre...

    Durant ce temps, les enfants sont élus pour différents métiers pour deux semaines: photographe, gardien du temps, facteur....et obtiennent des permis: permis de circuler, de distribuer....

    - les ateliers en commun l’après midi: exposés, lecture, bricolage,les textes libres,  enquête :sur la vie de l'école, le personnel, les insectes dans la cours, la cantine...

    - le journal de la classe, distribué chaque vendredi..

     

    Cette année , qui a donc mal démarré, a été une bouffée d’oxygène pour lolotte: car elle a pu se saisir à son rythme, en apprenant également à travailler avec autrui, elle a pu exprimer son intérêt pour le dessin, les bricolages, l’histoire via les exposés et le lien école/maison a été d'une richesse certaine.

    Il a fallu tout de même retravailler avec la maîtresse la gestion du temps et l'atteinte des objectifs, notre fille ayant très vite tout entrepris et commencer à papillonner d'un atelier à l'autre. (un des objectifs du PPRE)

     Et nous avons pu travailler ensemble sur ce lien école/ maison, en tentant d'être sécurisant, mais sans pression: en mettant en place des approfondissements, des enrichissements: des recherches, bricolages, exposés...

    Notre lolotte, progressivement,  a pu s'apaiser en classe tout en se mobilisant sur ses apprentissages et ses centre d’intérêts ( il y au bien sur des hauts et des bas: depuis toute petite, elle nous habitué à nous faire vivre par cycles des périodes de grandes colères, de rébellion durant lesquelles il faut de nouveau re trouver un équilibre et re travailler sur des objectifs à l'école et la maison) : 

     

    Voici quelques outils que nous avons mis en place, avec elle, en suivant ses envies:

    ♦les exposés: 

    Apprendre autrement....

    Apprendre autrement....Apprendre autrement....

     

     

     

     

     

     

     

     

    Apprendre autrement....

     

     

    Apprendre autrement....

     

    Apprendre autrement....

     

    Apprendre autrement.... 

    C'est elle qui a choisi les thèmes tout au long de l'année, d'abord à la maison, puis en classe: exemple: le néolithique, l'ours polaire, le stégosaure, Neptune, le squelette,les gallo-romains....Elle a progressivement pris de l’autonomIe dans le tri des informations, l'écriture, la mise en page ( ici nous avons beaucoup insisté car lolotte n'aime pas se relire et aime que ça aille vite, elle néglige très souvent la présentation) Elle a travaillé sa capacité à aller au bout et la plaisir procuré, des approfondissements de connaissance notamment dans différents domaines. Elle a appris à prendre la parole sur un temps donné en classe, en étant clair et essayant de capter l'attention des autres sur des thèmes pas toujours faciles... On va garder cet outil précieux, sachant que l'année prochaine, elle aura une instit beaucoup plus traditionnelle dans les apprentissages: Lolotte apprend sans en avoir l'impression et partage avec nous, son frère et sa sœur en plus, c'est vraiment top et ça dénoue bien des crises... 

     

     ♦ des activités comme ce travail sur la représentation de l’espace géographique:

     

    Avec , en premier lieu des fiches: sur la France, ses grandes villes; l'Europe et les drapeaux
    Apprendre autrement....

    Apprendre autrement....

     Apprendre autrement....Apprendre autrement....

    Et puis un bricolage sur la représentation de l’espace: la planète, les continents, L’Europe, La France, notre région, notre ville...

    Ps: je vais beaucoup sur pinterest, une mine d'or, je suis "addict" et notamment pour tout ce qui est collecte d'idées de bricolages, d'apprentissages, de lecture...

     

     

     

    Apprendre autrement....Apprendre autrement....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ♦ des décors en 2D:  idée de lolotte, commencée en classe, terminée à la maison un mercredi de pluie

                                                                                                               Apprendre autrement....

    Apprendre autrement....

    « J'ai testé....#1 L'agenda familial MémoniakBillet d'humeur.... »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Ghislaine
    Mardi 12 Juillet 2016 à 09:28
    C'est bien qu'elle ait été diagnostiquée très tôt.
    Elle batailler moins que nat diagnostiquée très tard et qui a du se débrouiller seule,ce qui a fait d'elle une adolescente difficile et dépressive .Dur
    Bisous et courage à ta puce.
      • Mardi 12 Juillet 2016 à 20:56

        oui le diag nous a beaucoup aidé, le chemin est parfois compliqué, et les représentations autour encore très caricaturales...j'angoisse à chaque rentrée!!! car je sais qu'il va falloir "reconstruire" même si nous essayons de faire du lien un max entre nous et l'école, et dans la continuité...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :